Podcasts

CAMPUS FM

La Midinale#26 - 16/12/2021

Animée par Alice Baylac

Ecouter le podcast

FMR

La Mauvaise Réputation 

05/01/2022

Animé par Michel Gallas et Thom

Ecouter le podcast

Presse écrite

à propos de l'album Relief

Article du journal La Charente Libre

3 Janvier 2022

Par François Goubault

article charente libre.png

à propos de

Relief & Hamburger

Concert de sortie de disque et exposition

Article du journal La Dépêche du Midi

13 Décembre 2021

Par Delphine Pereira

IMG_4075.jpg

à propos du clip Les Béates

4 Couplet 4.png

Chronique De clip en clip #10, Rigolez-donc de nous, soyez jaloux !"

7 décembre 2021

Par Claude Fèvre

"Voyons maintenant du côté des Béates. C’est le titre de la chanson d’Amandine Bontemps. Dans un décor de montagne en été paraissent sept jeunes femmes chantantes, vêtues de tenues de couleurs…du jaune, du rouge, du bleu, du rose… « Elles colorent l’espace de leurs rires enchantés ». La caméra tourne autour d’elles, au-dessus d’elles, nous laisse apercevoir les trois musiciens dans un décor de pierres ancestrales (piano, batterie, basse). L’harmonie vocale du chœur est douce, enveloppante, comme l’est le mouvement de la caméra… « Baroques et fantasques, paraissent les Béates / Rigolez donc de nous, soyez jaloux…/  Elles miaulent, elles sourient, s’enthousiasment de tout… » La caméra rejoint le chœur au sens antique du mot, partout où il se glisse. Belles déesses, nymphes habitant les buissons, les chemins, l’eau des torrents. « Elles chantent l’amour quand elles en ont le temps » et les voici qui courent dans les ruines et se mettent à danser, martelant le sol de leurs pieds nus dans une ronde tribale. « Au pays des merveilles sur les traces d’Alice / La meute des Béates brille en feu d’artifice ». C’est un rêve, cette chanson, somptueuse représentation de la femme libre et conquérante dans une nature sauvage, répondant  à toutes les disgrâces et calamités dont elle est victime … Ici, le temps de ce clip « c’est une espèce humaine de joyeuses luronnes  / Condamnées au bonheur à perpétuité… »

Pour lire la chronique complète : cliquez ici

à propos de la vidéo Pupilles en featuring avec Les Divaskets

IMG_1E3CB1C70982-1.JPEG

Article "La Puissante légèreté d'Amandine Bontemps"

extrait d'OPUS le Webzine musical toulousain

Le 8 Juin 2021

Par Rémy

"Amandine Bontemps, est une voix, avec un grand V. On pourrait presque dire des voix tant son spectre vocal est d’une richesse rare. C’est accompagnée des Divaskets qu’on l’a découverte avec le titre Pupilles.

 

Autrice. Compositrice. Interprète. Amandine est une soprano et monte aisément dans les aigus. Pupilles nous séduit par le champ des possibles de cette artiste, mais aussi par la simplicité de la proposition : vous n’entendez ici que des sonorités chantées, un moment qui nous donne envie de voir la toulousaine en première partie d’un live de Camille, au hasard à la Halle aux Grains. Le manque de concerts a justement incité l’artiste, depuis mars 2021, à diffuser une vidéo mensuelle. Avant Pupilles, c’est avec Le Bel au bois dormant, Chérie ? et La Nuit qu’elle entamait sa série de chansons poétiques (oui Amandine n’est pas qu’une voix, mais aussi une plume).

La chanson prend plusieurs formes dans les projets d’Amandine Bontemps. Elle chante dans des formations à quatre (Divaskets), six (Lyra) ou sept (Vagabondes) et a prêté sa voix à plusieurs projets d’opéra et d’opérette. Si l’émotion passe par vos tympans, suivez les envolées de cette talentueuse créatrice ! »

Pour lire l'article : cliquez ici